A lire dans Géosciences n°26 : "La Mine en kit : vers un nouveau paradigme minier"

Jérôme Bodin est ingénieur métallurgiste. Avec ses collègues, il a participé en Bosnie et en Serbie à un projet de mine mobile et à petite échelle. Il s'agit d'une autre façon d'envisager l'exploitation minière, visant à tirer parti des petits gisements actuellement mis de côté, faute de modèle économique. Extrait du Carnet de terrain publié dans la revue Géosciences n°26 : "Métaux critiques, concilier éthique et souveraineté ?"
2 août 2022
Projet IM@CT

Fin des tests de la journée, l'équipe du projet IMPaCT est fière et a le sourire après ce succès.

© BRGM - Jérôme Bodin

« Le concentré de plomb coule à flots, enfin ! Cela n’a pas été de tout repos, mais après plusieurs semaines de mise en service sur site, notre exploitation minière à petite échelle est enfin fonctionnelle.

Notre installation, ce sont ces quatre containers, tels des Lego empilés. Des gros containers verts, comme ceux que l’on voit sur les bateaux. Ils ne transportent pas de marchandises, mais une véritable petite usine mobile. Nous sommes à Olovo, en Bosnie-Herzégovine, sur un ancien site minier redéveloppé par Mineco Ldt. Ce que nous expérimentons, c’est une nouvelle façon de penser l’industrie minière : le modern small-scale mining. Développé dans le cadre du projet H2020 IMPaCT, ce nouveau paradigme vise à trouver un moyen d’exploiter les petits gisements à forte teneur en métaux localisés en Europe qui ne sont pas considérés, car leur exploitation ne serait pas rentable économiquement.

Il s’agit ainsi d’une autre façon d’envisager l’exploitation minière. Aujourd’hui, ce sont soit des exploitations gigantesques qui traitent de gros volumes à faibles teneurs en métaux, comme les mines de cuivre au Chili, soit des mines artisanales, comme en Afrique ou en Asie, en dehors de tout cadre légal réglementaire et de tout contrôle. La "petite mine" reposant sur des installations modernes et mobiles constituerait une piste intéressante pour fournir l’Europe en métaux à partir de petits gisements à forte teneur. »

Minerai sulfuré à plomb-zinc

Le BRGM contribue à plusieurs aspects du projet : outre le développement de procédés de traitement flexibles, pouvant s’adapter à différents types de minerais, nous apportons notre expertise sur l’identification des sites de ressources primaires et secondaires potentiellement intéressants en Europe. L’équipe Ressources minérales a identifié environ 500 sites susceptibles de convenir pour ce type de concept.

Jérôme Bodin, ingénieur métallurgiste au BRGM
Projet IM@CT, table à secousses

Opération en continu de la table à secousses des modules IMPaCT. Le concentré de plomb (noir) est séparé du reste des minéraux de la gangue (brun).Opération en continu de la table à secousses des modules IMPaCT. Le concentré de plomb (noir) est séparé du reste des minéraux de la gangue (brun).

© BRGM - Jérôme Bodin

9 juillet 2019

« Olovo, en Bosnie-Herzégovine, est le premier site minier choisi pour tester le concept. Deux années durant, nos collègues anglais n’ont pas chômé pour élaborer les prototypes des modules. Et nous allons enfin pouvoir les tester !

Sur le site, notre micro-usine mobile, contenue dans quatre containers maritimes empilés les uns sur les autres, nous attend déjà. Ces containers contiennent les équipements nécessaires aux étapes de séparations qui doivent nous permettre de produire notre propre concentré de plomb. »

2e semaine

« Une autre bonne nouvelle arrive avec les collègues gallois de Metal Innovation, présents sur site depuis le début de la semaine pour mettre en service leur continuous miner. Leur excavatrice "de poche" a été conçue spécialement dans le cadre du projet pour l’extraction mécanique de gisements filoniens. Ils ont ainsi pu extraire environ 20 tonnes de minerai de l’une des galeries de la mine souterraine, qui vont être broyés et que nous allons pouvoir traiter par la suite. Ainsi, c’est l’ensemble du concept de chaîne de production qui pourra être testé sur le site en activité au même moment : une belle perspective de travail collaboratif européen ! »

3e semaine

« La mise en oeuvre et la connexion des technologies containérisées auront permis d’atteindre un objectif majeur, à savoir le stade de démonstration pilote à TRL5-6 du concept de small-scall mining porté par le projet IMPaCT. »

Site minier d'Olovo, Bosnie-Herzégovine

Vue aérienne du site minier d’Olovo (Bosnie-Herzégovine). Au premier plan, l’installation des modules de séparation du projet IMPaCT. À l’arrière-plan, l’usine de traitement de Mineco en construction et mise en service pour l’exploitation du gisement de plomb d’Olovo.

© MINECO - Richard Roethe

Projet IM@CT

Vue d’ensemble de l’installation des modules du projet IMPaCT à Veliki Majdan (Serbie) après les premières neiges de l’hiver.

© BRGM - Jérôme Bodin

27 novembre 2019

« Et on remet ça ! Les modules du projet IMPaCT ont été acheminés sur le second site de démonstration, à Veliki Majdan, en Serbie. Nous devons y traiter un minerai d’antimoine, un métal critique actuellement produit à 90% en Chine.

Le concentré final produit avec la table à secousses représente une très faible proportion du minerai broyé. L’échantillon que nous ferons analyser ce jour-là par le laboratoire de Veliki Majdan affichera une teneur de 13,5% en antimoine, correspondant à un facteur de concentration de 3 par rapport au minerai initial.

Bien que nous n’ayons pas atteint le même stade en Serbie qu’en Bosnie, nous aurons au moins réalisé la comminution du minerai d’antimoine de Zajaca avec les modules dédiés et aussi formé les opérateurs. Ainsi, nous aurons engagé le transfert de technologie avec Mineco qui envisage sérieusement d’utiliser ce concept à Zajaca.

Le concept de small-scale mining demande encore des efforts pour parvenir à une maturité industrielle et commerciale. D’autres projets de R&D seront nécessaires pour monter l’échelle de maturité et, à terme, proposer une solution viable pour l’approvisionnement des ressources minérales en Europe par l’exploitation de petits gisements à forte teneurs, en ciblant tout particulièrement ceux contenant des métaux critiques. »

Minerai d'antimoine, projet IMPaCT

Minerai d'antimoine du gisement de Zajaca (Serbie) broyé à 5 mm

© BRGM - Jérôme Bodin